Juin 2014. Charlotte Wetton, mère de trois filles adolescentes, a fréquenté une boarding school pour filles dans le comté d’Essex à la fin des années 70/début 80.  Elle est expert d’assurance dans la domaine de l’art depuis plus de 25 ans

School Britannia:  Combien d’années avez-vous passé en boarding school?

Charlotte Wetton:  Cinq ans; de l’âge de 10 ans jusqu’à 15 ans.

SB:  Où habitiez-vous à ce moment?

CW:  Nous habitions à Vienne, en Autriche; mon père travaillait pour les Nations Unies.  Mes deux soeurs étaient à la même boarding school que moi; c’était sympa. Le professeur d’allemand ramenait des groupes d’élèves à Vienne et mes parents servaient de guides touristiques.

Charlotte chez elle avec ses chiens

Charlotte chez elle avec ses chiens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SB:  Quels souvenir gardez-vous de l’école?

CW:  J’appréciais la possibilité de pouvoir y faire du cheval; je montais toutes les semaines.  J’aimais aussi la liberté de pouvoir flâner dans le parc de l’école les week-ends, aller à la ferme voisine distraire les cochons et le vaches.  Nous avions un petit lopin de terre pour cultiver nos tomates.  J’aimais beaucoup les sports, notamment au dernier trimestre.  Pendant les petites vacances j’allais chez des amies à la campagne.  J’ai toujours d’excellentes amies de l’école, même après ce temps.

SB:  Qu’avez-vous fait après avoir fini l’école?

CW:  J’ai rejoint Sotheby pendant deux ans pour y découvrir le monde de l’art.  Après avoir travaillé ensuite dans une galerie d’art je suis entrée dans la société où je suis toujours aujourd’hui.  J’y ai fait mes classes pour devenir experte-ès-art dans le domaine de l’assurance.

SB:  Avez-vous envoyé envoyé vos trois filles en boarding-school également?

CW:  Mon ainée est maintenant à l’université, mais les deux dernières sont toujours en boarding school.  Elles reviennent à la maison tous les week-ends.

SB:  Pensez-vous que la vie en boarding school a changé depuis votre époque?

CW:  Oui.  C’est devenu beaucoup plus agréable et le bien-être des élèves fait partie de la mission.  Les enfants ont beaucoup plus de liberté tout en conservant une forte volonté de travailler.  Ils en savent beaucoup plus sur le monde extérieur que nous à l’époque et ils veulent bien réussir.  Les choses ont certainement changé pour le mieux.

Show Buttons
Hide Buttons